META vieille formation au placard

 In Blog Digital Learning

29 octobre 2021 : Mark Zuckerberg vient d’annoncer le lancement de Meta, qui parie sur un futur virtuel, connecté et immersif. Spécialiste du domaine de la formation digitale et virtuelle depuis plus de 20 ans, Jérôme Poulain, Directeur associé d’Audace Digital Learning, a imaginé ce que pourrait être l’avenir de la formation professionnelle pour les entreprises avec l’arrivée d’un nouveau métavers…Ou parlerons-nous plutôt une « META-formation » ?

 

Au croisement entre « méta » et « univers », ce terme métavers a été inventé par l’auteur de science-fiction Neil Stephenson en 1992 pour décrire un monde virtuel. Mis sur le devant de la scène cet été par Mark Zuckerberg, la vision du PDG de Facebook laisse entrevoir l’arrivée prochaine d’une nouvelle ère numérique, propice à de nombreuses évolutions sociales et professionnelles.

Déjà en 2003, Second Life nous avait déjà mis l’eau à la bouche avec Métavers 3D construit par ses propres résidents.

Ce nouveau Métavers en réalité virtuelle dépasse une simple visualisation sur écran. Cette fois, c’est l’immersion totale, en géode, vous vivez la scène comme si vous y étiez.

Il est donc très facile d’imaginer les possibilités que le Metavers pourrait faire naître dans le domaine de la formation professionnelle, en levant de nombreux freins spatio-temporels…voire même culturels.

 

Imaginez plutôt…

8:00 précises, GMT +1. Franck depuis Paris, Ramuntcho depuis Madrid, Abdel depuis Le Caire, moi-même, ainsi que 9 autres collègues aux quatre coins du monde enfilons notre casque VR. Instantanément, nous nous retrouvons assis en assemblée sur les mégalithes de Stonehenge.

Sven, notre META formateur, a choisi ce décor car c’est l’anniversaire de Rory qui est né à quelques miles de là. Des bougies en lévitation tournent autour de nous. Sven, après un sympathique mot d’accueil, nos prévient, le programme de la session est lourd :

« Visite des sites de Hanovre, Singapour et Kembla pour recueillir un max de données dans le META classeur virtuel. Puis, nous rejoindrons à 11h la géode de META Brain, pour co-concevoir une vision partagée du concept de massification des containers. A 12 heures, nous accueillerons le Directeur du Port de Santos pour un partage autour de son expérience brésilienne. ».

13:00. Pause, on éteint les casques, le temps d’apprécier un vrai burger commandé dans le Métavers.

14:00. Reprise de la session. Sven nous emmène à plus de 1000 km/h, à 3 mètres au-dessus de l’Atlantique. C’est super impressionnant, nous volons sur la sime des vagues. L’objectif de l’activité :  identifier les principales routes maritimes. Nous sauvegardons nos résultats dans le Cloud.

Sven fait apparaître depuis sa META bibliothèque universelle de ressources, un ensemble documentaire fait de Map, de 3D et de Podcasts. Les échanges sont riches entre les participants. Grâce à META trad, nous nous exprimons tous dans notre langue naturelle mais chaque participant entend la discussion dans la sienne. Des outils virtuels transforment les unités, les mesures, pour que nous soyons toujours en phase. Des Meta bibliothèques complètent nos besoins en définition et représentation.

16:00. Nous sommes à bord de la navette internationale. Thomas Pesquet nous reçoit pour parler des flux de marchandises entre la Terre et Mars, notre nouvelle colonie.

17:00. Sven nous remercie. Nous nous applaudissons. A chaque claquement de main, des pièces apparaissent dans un vacarme sonore et viennent compléter nos barres d’expérience. Génial, plus que deux cents pièces et je récupère un Mega bonus surprise.

17:01. Je retire mon casque, je suis dans ma banquette dans ma maison de campagne Corrézienne. Ma fille et mon épouse font de même. Il est temps de repartir ensemble pour assister en live à l’avant-première des Valkyries au Théâtre du Bolchoï de Moscou…entre les robes d’un soir, mon costume et la loge que j’ai réservé tout spécialement, cela va me coûter 3000 bitcoins. Je posterai toutes les images sur ma Story et mon mur bien entendu.

 

Voilà peut-être ce à quoi pourrait ressembler une « META journée ». Ce scénario semble bien irréel – dirons-nous plutôt, virtuel – mais cette mutation pourrait s’opérer rapidement.

 

La réalité virtuelle dans le monde de la formation est déjà bien en place

Chez Audace Digital Learning, nous la développons chaque jour pour le compte de nos clients de l’industrie, de la santé et de multiples autres domaines. Ses vertus en termes d’efficacité pédagogique ne sont plus à prouver (voir notre article de blog) : meilleure implication de l’apprenant et donc meilleure mémorisation, préparation optimale à des situations rares, risquées ou accidentogènes, confrontation préalable à l’environnement de travail avant la prise de poste…

De nombreuses options permettent également d’enrichir les dispositifs de perceptions sensorielles (ou « illusions haptiques » par le biais de combinaisons couvertes de capteurs, gants haptiques, son saptialisé…) et de matérialisation de l’espace (tapis de déambulation). De quoi renforcer le niveau de réalisme de l’expérience vécue et donc l’efficacité de la formation.

Avec la percée rapide de technologies toujours plus immersives et l’arrivée régulière sur le marché de nombreux casques de réalité virtuelle, il est donc aisé d’imaginer le champ des possibles dans un futur proche. Dans la santé, le métavers rendra les téléconsultations plus immersives en mettant en présence médecin et patient sous la forme d’avatars. Il pourrait également jouer un rôle très important dans l’enseignement médical. Dans le domaine de l’éducation et de la formation, les métavers promettent de délivrer un apprentissage à distance à une très large communauté, en favorisant les interactions entre apprenants et en nourrissant leur capacité à faire face à des situations auxquelles ils n’auraient pas eu accès dans le monde réel. C’est d’ailleurs toute la promesse des simulateurs produits par Audace Digital Learning (découvrez ici le retour d’expérience d’AFTRAL).

 

Des progrès sont encore à prévoir…

D’un point de vue technique, des progrès sont à prévoir pour envisager un nouveau monde virtuel. Evidemment, l’infrastructure informatique globale sera sommée de suivre. Les capacités de calculs et de réseaux ne sont pas encore assez puissantes pour construire un monde virtuel dans lequel des milliers d’utilisateurs pourraient interagir en temps réel. Peut-être faudra-t-il encore attendre 5 à 10 ans pour de grands métavers voient le jour, avec l’arrivée notamment de la 5 et de la 6G. Pour l’heure, des plateformes existent déjà, permettant de générer des interactions entre une centaine de personnes en même temps. En 2020, de nombreux salons (tels que le Laval Virtual) ont vu leur édition présentielle se transformer en édition virtuelle, où les participants pouvaient communiquer au travers de leurs avatars…En bref, un vrai mini-métavers !

 

Et si vous sautiez le pas ?

« Les entreprises et l’éducation seront les lieux privilégiés pour déployer ces plateformes », selon une interview de Laurent Chrétien, Directeur du Laval Virtual, donnée au magazine Epsiloon. De nombreuses rencontres, réunions professionnelles pourront y avoir lieu, de même qu’une navigation très aisée entre plusieurs types d’applications. Si cette mutation n’est pas pour demain, il peut être judicieux de vous préparer dès à présent à cette nouvelle ère qui nous attend. Alors, prêts à meta-morphoser vos formations ? Nous avons l’expertise pour vous aider franchir le rubicon. Contactez-nous !

 

Sources :

Article de l’Usine Nouvelle « Métavers, de quoi parle-t-on ? »

Dossier spécial du magazine Epsiloon, Novembre 2021 « Bienvenue dans le métavers, Le premier monde parallèle ! »

https://ichi.pro/fr/metaverse-peut-aider-a-surmonter-les-defis-de-la-formation-medicale-55612193963400

 

Recommended Posts

Start typing and press Enter to search

Contactez-nousDemandez un devis