Gestion et déploiement de matériel VR : un levier stratégique

Formations VR : une application formateur de gestion et visualisation multi-apprenants.

La réalité étendue (XR), qui englobe la réalité virtuelle (VR), augmentée (AR) et mixte (MR), transforme radicalement le paysage de la formation professionnelle. Les technologies immersives offrent des expériences d’apprentissage sans précédent, rendant les sessions plus interactives, engageantes et efficaces. Cependant, le déploiement à grande échelle de dispositifs XR pose des défis importants pour les organisations, notamment en termes de gestion technique, logistique, et d’investissement financier et humain. Avec une approche stratégique et une gestion efficace, ces défis peuvent être surmontés pour tirer parti des nombreux avantages offerts par la VR en matière de formation immersive et interactive.

Évaluation des besoins, configuration et maintenance du matériel VR

La première étape pour un déploiement réussi est l’évaluation des besoins spécifiques de l’organisation en termes de matériel et de logiciels. Cela inclut le choix des casques VR adaptés, des stations de travail puissantes et des logiciels nécessaires pour une expérience immersive optimale. Des fournisseurs spécialisés, tels qu’Ino-VR et ArborXR, proposent des solutions complètes qui couvrent la fourniture, la configuration et la maintenance des équipements XR.

 

Une fois le matériel acquis, la phase de configuration est clé. Elle doit être réalisée par des techniciens qualifiés qui configureront chaque appareil avec les applications et paramètres requis. La maintenance continue est tout aussi importante pour garantir la durabilité et la performance optimale des équipements. Des plateformes comme ArborXR offrent des services de gestion de flotte qui permettent de centraliser le contrôle des appareils, simplifiant ainsi les mises à jour logicielles et la résolution des problèmes techniques.

Les avantages des services de déploiement de matériel XR

Scalabilité et flexibilité

Les solutions de déploiement de matériel XR sont hautement scalables, permettant aux entreprises de former un grand nombre d’employés simultanément, sans les contraintes géographiques des salles de classe traditionnelles. La flexibilité offerte par les technologies XR permet également d’adapter rapidement les contenus de formation aux besoins changeants de l’industrie.

Réduction des coûts et des risques

Bien que l’investissement initial en matériel XR puisse sembler élevé, il est rapidement amorti par la réduction des coûts associés aux formations traditionnelles, telles que les déplacements, les formateurs physiques et la location de locaux. De plus, les formations en XR réduisent les risques associés à l’apprentissage de tâches dangereuses.

Une fois le matériel acquis, la phase de configuration est clé. Elle doit être réalisée par des techniciens qualifiés qui configureront chaque appareil avec les applications et paramètres requis. La maintenance continue est tout aussi importante pour garantir la durabilité et la performance optimale des équipements. Des plateformes comme ArborXR offrent des services de gestion de flotte qui permettent de centraliser le contrôle des appareils, simplifiant ainsi les mises à jour logicielles et la résolution des problèmes techniques.

L'intérêt du déploiement et de la gestion des flottes de casques XR

Pour les développeurs : un laboratoire en temps réel

Pour les développeurs, les flottes de casques XR distribuées à travers les entreprises et les institutions de formation offrent un terrain d’essai précieux pour leurs applications. Cette proximité avec le terrain peut permettre une collecte rapide et volumineuse de données sur l’utilisation, la performance et l’interaction des utilisateurs avec les technologies XR. En s’appuyant sur ces données, les développeurs peuvent améliorer l’ergonomie, résoudre les problèmes spécifiques et innover en continu. De plus, la gestion centralisée des casques facilite le déploiement de mises à jour et d’ajustements, assurant ainsi une amélioration constante de la qualité et de l’efficacité des applications proposées.

Une fois le matériel acquis, la phase de configuration est clé. Elle doit être réalisée par des techniciens qualifiés qui configureront chaque appareil avec les applications et paramètres requis. La maintenance continue est tout aussi importante pour garantir la durabilité et la performance optimale des équipements. Des plateformes comme ArborXR offrent des services de gestion de flotte qui permettent de centraliser le contrôle des appareils, simplifiant ainsi les mises à jour logicielles et la résolution des problèmes techniques.

Pour les utilisateurs : une expérience améliorée et sécurisée

Du côté des utilisateurs, la gestion professionnelle de flottes de casques XR garantit une expérience utilisateur homogène et de haute qualité. Les utilisateurs bénéficient de casques bien entretenus, de logiciels à jour et d’une assistance technique réactive, éléments tous essentiels pour une immersion et une interaction optimales. Par ailleurs, la standardisation du matériel et des logiciels au sein d’une flotte réduit considérablement les problèmes de compatibilité et les interruptions, ce qui est crucial lors de formations à enjeux élevés ou de simulations complexes.

Un partenariat gagnant-gagnant

La gestion de flottes de casques XR crée un écosystème où développeurs et utilisateurs bénéficient mutuellement des avancées et améliorations continues. Pour les développeurs, il s’agit d’accélérer le cycle de développement et d’innovation grâce à un feedback direct et constant. Pour les utilisateurs, c’est l’assurance d’une technologie fiable et avant-gardiste adaptée à leurs besoins spécifiques. Une gestion efficace des flottes de casques XR permet d’exploiter pleinement le potentiel de la réalité étendue dans le domaine professionnel, transformant les pratiques de formation et ouvrant la voie à de nouvelles méthodologies d’apprentissage et de travail collaboratif.

Des addons qui facilitent la création d’applications immersives

Dans un monde de plus en plus axé sur les réalités augmentée (AR) et virtuelle (VR), les développeurs recherchent constamment des solutions pour simplifier et accélérer la création d’applications immersives. Photon Engine, avec ses produits Photon Fusion et Photon Unity networking (PUN), propose des outils qui facilitent le développement XR.

Photon Fusion : Optimisation des Interactions en Temps Réel

Photo Fusion est conçu pour répondre aux exigences spécifiques des applications XR en offrant une gestion optimisée des interactions en temps réel avec une faible latence. Ce qui est vital pour maintenir l’immersion et la fluidité des expériences VR et AR. En simplifiant la synchronisation des états, la gestion de la physique réseau, et l’input multiple, Fusion permet aux développeurs de se concentrer sur la création de contenu de haute qualité sans se préoccuper des aspects techniques du réseau.

Exemple concret : dans le domaine de la santé, une simulation peut permettre à des chirurgiens de pratiquer des procédures complexes en coopération avec d’autres chirurgiens connectés à distance. Ils peuvent interagir avec des instruments virtuels et des organes modélisés avec une réponse en temps réel, offrant ainsi une plateforme de formation et de collaboration innovante.

Photon PUN : intégration avec Unity pour des Applications Multi-utilisateurs

Photon PUN est spécifiquement adapté à Unity, un des moteurs de développement les plus populaires pour l’AR et la VR. L’intégration de PUN dans le développement permet de bénéficier de nombreuses briques logiciels ou addons (modules complémentaires ou extensions, qui ajoutent des fonctionnalités supplémentaires à un programme principal) qui facilitent le développement d’applications immersives multi-utilisateurs.

Perspectives concrètes pour le développement en XR

Le futur du développement XR avec des outils comme ceux de Photon semble prometteur. En simplifiant la complexité des réseaux, Photon permet de se lancer dans des projets XR plus ambitieux. Par exemple, la création d’espaces de travail virtuels où les interactions sont aussi naturelles que dans le monde réel.

Ces outils facilitent la création d’applications immersives, permettant aux entreprises et aux formateurs de développer des solutions innovantes qui améliorent non seulement les processus opérationnels et éducatifs, mais ouvrent également la voie à des expériences utilisateur plus immersives et engageantes.

Apprentissage des langues. Une étude de 2021 a révélé que l’immersion dans un environnement VR où les apprenants pratiquent la langue dans des contextes réels améliore non seulement la mémoire procédurale mais aussi renforce la confiance en utilisant la langue dans des situations pratiques.

Formation militaire et aéronautique. Les simulateurs de vol en VR sont utilisés depuis longtemps pour entraîner les pilotes, leur permettant de mémoriser les procédures de vol sans les risques associés au pilotage d’un véritable avion.

Formation aux procédures et gestes techniques. Chez Bridgestone, un simulateur de formation à la fabrication de pneus en réalité virtuelle, réalisé par Audace, s’intègre dans un parcours de blended learning ménageant des contenus théoriques et pratiques. Les opérateurs approfondissent leur connaissance théorique des différentes machines-outils en e-learning ; puis, cette première formation étant bouclée, se forment aux opérations techniques sur le jumeau virtuel. Enfin, l’apprenant peut mettre en pratique sa formation sur jumeau physique et pratiquer les différentes opérations en activant, notamment, sa mémoire musculaire.

Ce parcours complet de formation a permis d’augmenter la productivité ainsi que la sécurité des employés en réduisant de 30 à 50 % les incidents de sécurité et les problèmes de non-qualité. Par ailleurs, d’importantes économies d’échelle ont été réalisées : l’immobilisation des moyens matériels de production requis pour la formation a été diminuée de de 80% et l’immobilisation des moyens humains de 90%.

Impact de l’apprentissage immersif sur la mémoire procédurale

L’apprentissage immersif, souvent réalisé au moyen de technologies telles que la réalité virtuelle (VR) ou la réalité augmentée (AR), représente une révolution dans le domaine de l’éducation et de la formation professionnelle. Son impact sur le développement de la mémoire procédurale, qui est la capacité de se rappeler comment effectuer certaines tâches, est de plus en plus reconnu. Cet article explore les avantages de l’apprentissage immersif pour la mémoire procédurale.

Définition et importance de la mémoire procédurale

La mémoire procédurale est une sous-catégorie de la mémoire à long terme qui concerne l’acquisition de compétences motrices et cognitives. Elle permet aux individus d’exécuter des tâches sans y penser activement, comme conduire une voiture ou jouer d’un instrument de musique. Dans un contexte éducatif et professionnel, développer cette forme de mémoire peut accroître significativement l’efficacité et la performance.

Fondements et mécanismes neurologiques

La VR et l’AR plongent les utilisateurs dans des environnements interactifs qui stimulent intensément les régions cérébrales associées à la mémoire procédurale, comme le cortex moteur et le striatum. Des études en neurosciences ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle pour montrer que ces environnements engagent le cerveau de manière similaire à la pratique physique réelle, renforçant les compétences motrices et cognitives par la répétition des tâches dans un cadre contrôlé et réaliste.

Applications pratiques et études de cas

Une recherche de l’Université de Stanford a montré que les chirurgiens formés via des simulateurs VR effectuaient 29% plus rapidement et commettaient 37% moins d’erreurs que ceux formés par des méthodes traditionnelles. La VR permet de simuler des opérations chirurgicales, offrant une répétition sans risque des procédures.

Apprentissage des langues

Une étude de 2021 a révélé que l’immersion dans un environnement VR où les apprenants pratiquent la langue dans des contextes réels améliore non seulement la mémoire procédurale mais aussi renforce la confiance en utilisant la langue dans des situations pratiques.

Formation militaire et aéronautique

Les simulateurs de vol en VR sont utilisés depuis longtemps pour entraîner les pilotes, leur permettant de mémoriser les procédures de vol sans les risques associés au pilotage d’un véritable avion.

Formation aux procédures et gestes techniques

Chez Bridgestone, un simulateur de formation à la fabrication de pneus en réalité virtuelle réalisé par Audace, s’intègre dans un parcours de blended learning ménageant des contenus théoriques et pratiques. Les opérateurs approfondissent leur connaissance théorique des différentes machines-outils en e-learning ; puis, cette première formation étant bouclée, se forment aux opérations techniques sur le jumeau virtuel. Enfin, l’apprenant peut mettre en pratique sa formation sur jumeau physique et pratiquer les différentes opérations en activant, notamment, sa mémoire musculaire.

Ce parcours complet de formation a permis d’augmenter la productivité ainsi que la sécurité des employés en réduisant de 30 à 50 % les incidents de sécurité et les problèmes de non-qualité. Par ailleurs, d’importantes économies d’échelle ont été réalisées : l’immobilisation des moyens matériels de production requis pour la formation a été diminuée de de 80% et l’immobilisation des moyens humains de 90%.

Avantages et motivation

Au-delà de l’efficacité, l’apprentissage immersif en VR est souvent plus motivant pour les apprenants. Une étude de l’Université de l’Ohio a trouvé que l’engagement des étudiants était significativement plus élevé lors d’apprentissages en VR comparé aux méthodes traditionnelles. L’immersion totale aide à maintenir la concentration, réduisant les distractions et augmentant la rétention d’information

L’apprentissage immersif est donc un outil puissant pour le développement de la mémoire procédurale, offrant des méthodes d’apprentissage plus engageantes, efficaces et sûres. À mesure que la technologie continue d’évoluer, il est probable que son utilisation deviendra encore plus répandue, transformant les méthodes traditionnelles d’enseignement et de formation professionnelle.

Industrie : 7 compétences clés maîtrisées grâce à la formation immersive

Dans un environnement où l’innovation et la compétitivité sont essentielles, la formation rapide et efficace de vos employés est un atout majeur. Les technologies immersives offrent une méthode d’apprentissage supérieure aux techniques traditionnelles.
Depuis près de 25 ans, Audace est à l’avant-garde de l’Immersive Learning, accompagnant de grands noms de l’industrie dans le déploiement de solutions immersives innovantes et performantes.

Dans ce webinar organisé en partenariat avec France Immersive Learning, Jérôme Poulain, Directeur associé d’Audace et Yann Leurent, Chef de Produit VR, vous partageront des insights approfondis sur les compétences spécifiques que la formation immersive peut renforcer chez vos employés.

Vous explorerez également des études de cas montrant comment des leaders industriels ont optimisé la performance de leurs équipes grâce à cette technologie.

Que vous soyez professionnel RH, gestionnaire de formation ou responsable des opérations, ce webinar est conçu pour vous donner les outils et les connaissances dont vous avez besoin pour transformer la formation dans votre entreprise et débloquer le plein potentiel de vos employés.

Remplissez ce formulaire pour recevoir le webinaire

Dépassez les frontières de la formation : 10 raisons d’adopter l’immersive learning

Les technologies immersives telles que la réalité virtuelle, la réalité mixte et la réalité augmentée peuvent transformer radicalement la manière d’apprendre et d’évoluer en entreprise. Depuis près de 25 ans, Audace est à l’avant-garde de cette modalité d’apprentissage, accompagnant ses clients dans le déploiement de formations immersives innovantes.

Dans ce nouveau webinaire, animé par Jérôme Poulain, Directeur associé d’Audace, vous plongerez dans l’univers captivant de l’immersive learning et découvrirez les avantages incontestables de cette approche pédagogique dans la formation professionnelle.

Découvrez comment l’apprentissage immersif, en augmentant l’engagement des apprenants et en améliorant considérablement la rétention des informations, va au-delà des approches conventionnelles  et réinvente les parcours de formation.

Au programme :

  • Les bases de l’immersive learning :définition et technologies associées
  • Les avantages clés :Découvrez comment l’immersive learning offre une expérience d’apprentissage incomparable, favorisant l’engagement, la motivation et la rétention des connaissances.
  • Études de cas inspirantes : Découvrez des exemples concrets de déploiements réussis de formations immersives dans divers secteurs d’activité.
  • Coût et ROI :Analysez l’investissement initial nécessaire pour mettre en place des formations immersives, ainsi que les retombées économiques et les bénéfices à long terme pour votre entreprise.
  • Questions/Réponses :Profitez d’une session interactive pour poser vos questions à Jérôme Poulain et obtenir des conseils personnalisés.

Rejoignez-nous pour comprendre comment l’immersive learning peut transformer votre approche de la formation et améliorer la performance de votre entreprise !

Remplissez ce formulaire pour recevoir le webinaire

Rendez-vous sur le salon Learning Technologies 2024

L'événement phare dans le domaine de l'apprentissage et des technologies éducatives arrive !

Audace vous donne rendez-vous sur le salon Learning Technologies 2024 les 24 et 25 janvier à Paris Expo – Porte de Versailles.

Venez nous partager vos questions, discuter de vos besoins spécifiques et partager des démonstrations en direct sur le stand R21 !
Nos équipes se feront un plaisir de vous expliquer comment nos solutions innovantes de formation peuvent booster les performances de votre entreprise et aider vos équipes à exceller !

On a testé pour vous : Meta Quest 3

Le Meta Quest 3 repousse les limites de la réalité virtuelle et mixte avec son design élégant, avec son écran 4K proposant une résolution de 2064×2208 pixels par œil, offrant des images nettes et détaillées, et son processeur puissant qui permet une expérience immersive fluide et réactive. De plus, son prix de départ de 549.99€ en version 128Go (699.99€ pour 512Go) est, comme Mark Zuckerberg l’a dit « le meilleur casque de réalité mixte grand public » actuellement disponible. La réalité mixte qui permet de fusionner le monde réel et virtuel, ajoute une nouvelle façon d’interagir dans un univers que l’on connaît. Un collaborateur Audace l’a testé pour vous e et vous propose ses retours.

Yohann a testé pour vous

Prise en main, design du casque, confort d'utilisation

« Dès l’instant où j’ai placé le casque sur ma tête, j’ai apprécié le design et la texture des manettes offrant une prise en main très agréable. La sangle, bien que n’offrant pas un maintien extrêmement confortable, reste acceptable. »

Ergonomie / UI

« Les manettes, visuellement revisitées et rappelant celles du Meta Quest Pro, se révèlent très ergonomiques. L’utilisation des mains pour interagir avec les menus est une fonctionnalité particulièrement appréciable, permettant de naviguer aisément et de façon intuitive. La capacité d’attraper un menu et de le positionner dans mon champ de vision, d’ouvrir une autre page, rend l’expérience utilisateur très fluide. »

Réalité mixte

« Dès l’allumage du casque, l’immersion dans l’univers de la réalité mixte est immédiate. La réalité mixte, reposant sur deux caméras frontales et un capteur d’environnement, offre une qualité impressionnante, contrastant nettement avec les générations précédentes comme le Quest 2. La fonction passthrough, permettant d’attraper des objets dans l’environnement réel, marque une avancée notable. »

Performances

« Le processeur Snapdragon XR2 Gen 2, surpassant ceux du Quest Pro et Quest 2, assure d’excellentes performances sans ralentissement ni baisse de fréquence d’images. L’autonomie du casque est un autre point fort, permettant une utilisation continue de deux heures avec une réserve d’énergie pour encore une demi-heure. »

« Pour évaluer la réalité mixte, j’ai testé le jeu « First Encounters », où le scan précis de la pièce dans laquelle je me trouvais m’a offert une superposition harmonieuse du jeu à l’environnement physique. De même, dans « Expect You To Die: Home Sweet Home », la prise en main intuitive des manettes a rendu les interactions naturelles, ce qui m’a permis de résoudre les énigmes (passionnantes par ailleurs) avec des effets hyperréalistes dans mon propre salon. »

Ci-dessous on peut trouver un tableau des points positifs et inconvénients sur ce nouveau Meta Quest 3 :

Points fortsPoints faibles
Image bien détaillée, résolution élevée, lentille Pancakes pour une netteté accrueSangle du casque peu confortable après une
longue session. Peut-être amélioré par la sangle
élite proposée par Meta (79.99€) ou par d’autres
solutions proposées par des vendeurs d’accessoires.
Performances supérieures, taux de rafraichissement rapideLe port de chargement et le câble jack ne sont pas du même côté
Réalité mixte de qualité et en couleur, meilleure immersion, suivi des mains précisPiles pour les contrôleurs. Néanmoins, cela permet une autonomie plus longue que des batteries et un changement instantané si les piles sont épuisées.
Reconnaissance automatique de l’environnement et des objets« VR face » à la fin de la session (marques sur le visage après une longue session)
Meilleure autonomie de la batterie mais…… à augmenter pour les futurs casques ou augmentable dès aujourd’hui via des kits tels que ceux proposés par BoboVR
Prix abordable (549.99€ en 128go)Absence de fonction eye-tracking.
Compatibilité avec un grand nombre de titres sur le Quest Store 
Oculus Link possible pour une utilisation filaire avec un ordinateur ou sans fil avec un streaming Wi-Fi depuis l’ordinateur 

« Le métavers est mort, vive le métavers »

Le 16 mai dernier, AUDACE participait au séminaire « Le Metavers est mort, Vive le Metavers » organisé par l’association Aristote dans les locaux de l’école Polytechnique à Paris Saclay. AUDACE a pu partager son expérience des Metavers lors d’un Use Case consacré à l’usage de ce type de dispositif dans le cadre de la formation professionnelle.

Malgré son jeune âge, le Metavers revêt déjà un habit d’ombres et de spéculations. Comme le phénix, le métavers disparaît et réapparaît toujours plus fascinant et prometteur. Comment pérenniser ce type de dispositif ? comment le rendre efficient dans les usages professionnels et notamment en formation ?

Le Metavers : Un univers virtuel en constante évolution

Le concept de Metavers fait référence à un monde virtuel en ligne offrant un espace numérique partagé et persistant où les utilisateurs peuvent interagir et participer à diverses activités. Il est souvent décrit comme un espace où la frontière entre le monde réel et le monde virtuel devient floue, intégrant des éléments de réalité virtuelle, de réalité augmentée, de jeux en ligne et de réseaux sociaux en ligne. Les utilisateurs sont représentés par des avatars et peuvent contribuer à la création de contenu et à l’évolution de l’environnement virtuel.

L’histoire du Metavers remonte aux idées et concepts qui ont émergé au fil des décennies. Neal Stephenson a popularisé le concept dans son roman de science-fiction « Snow Crash » en 1992, décrivant un monde virtuel appelé « Metavers ». Les premières incarnations du Metavers se trouvent dans les mondes virtuels et les jeux en ligne massivement multi-joueurs des années 1990 et 2000. L’émergence des dispositifs immersifs comme les casques de VR et AR a apporté de nouvelles perspectives au développement du Metavers.

Etroitement liés au Metavers, les jeux vidéo contribuent à sa popularité.

L'avenir du Metavers : Rencontre virtuelle, économie numérique et défis éthiques

Quant à l’avenir, le futur du Metavers est en constante évolution et suscite un intérêt croissant. Il pourrait devenir un lieu de rencontre virtuel pour les personnes du monde entier. En outre, il facilite l’économie numérique avec des opportunités commerciales et des marchés virtuels. Enfin, il stimule la collaboration créative et culturelle. Cependant, il soulève également des défis et des questions éthiques. Ces défis incluant la protection de la vie privée, la sécurité en ligne et la régulation des contenus.

C’est pourquoi le développement du Metavers dépend de plusieurs facteurs clés, tels que les avancées technologiques et les investissements des entreprises. Il faut aussi prendre en compte l’adoption par les utilisateurs, l’interconnectivité et la standardisation. Enfin, il y a l’économie virtuelle et la monétisation, ainsi que la réglementation et le cadre légal.

Vers un apprentissage immersif et collaboratif...

Dans le domaine professionnel, le Metavers peut être utilisé pour améliorer les réunions et la collaboration à distance. Il peut également s’employer pour la formation, l’apprentissage et la création d’espaces de travail virtuels. Pour les entreprises, il est d’autant plus pertinent pour l’organisation d’événements professionnels, la visualisation de données et la modélisation. Enfin, il peut intervenir aussi pour le commerce entre entreprises.

Plus précisément en matière de formation, le Metavers va au-delà de l’apprentissage immersif. Il favorise l’apprentissage immersif et collaboratif. Les apprenants peuvent s’entraîner avec des collègues du monde entier dans le métavers. Ils peuvent également travailler avec un formateur sur un jumeau numérique, résoudre des problèmes et partager des idées, peu importe leur localisation géographique. Ils peuvent aussi bénéficier de simulations de situations de travail à plusieurs et interagir entre eux sans prendre de risques… Audace a ainsi déjà eu l’occasion de développer avec succès des premiers Metavers pour Orano ou encore l’AFTRAL.

 

En conclusion, le Metavers est un concept en évolution constante qui offre un potentiel d’innovation et de transformation dans de nombreux domaines, de l’industrie du jeu vidéo à l’économie numérique en passant par la formation professionnelle. Son futur dépendra de l’avancement technologique, de l’adoption par les utilisateurs, de l’investissement des entreprises et de la mise en place de réglementations appropriées.

ORANO - Serious Game - Prévention des risques
BRIDGESTONE Assemblage Final
VERTEXA (TCA) - Serious Game VR
ORANO Smart Maintenance Manuella RA
Previous
Suivant

Quand la VR se fait simple et ergonomique

AUDACE est particulièrement attentive aux progrès technologiques de la réalité virtuelle qui est en constante évolution. Chaque nouvelle sortie, chaque nouvelle annonce est un pas de plus vers une VR plus accessible, plus riche mais aussi plus abordable.

Les casques VR autonomes sont une avancée majeure dans le domaine de la réalité virtuelle. Ils ne nécessitent pas de PC externe pour fonctionner et sont capables d’exécuter des scènes virtuelles complexes par eux-mêmes. Cette avancée technologique présente de nombreux avantages et ouvre de nombreuses opportunités pour les simulateurs et les formations numériques.

Pour présenter ces avantages, Audace a choisi de prendre en exemple deux de ses simulateurs sur étagère : le simulateur de conduite de grues Auxiliaires et le simulateur de conduite de nacelles (PEMP).

La grue auxiliaire est un appareil monté à l’arrière de la cabine d’un camion et est utilisé pour transporter des charges lourdes ou des palettes. La PEMP (Plateforme élévatrice mobile de personnel) est, quant à elle, un engin composé d’une nacelle piloté par un opérateur amené à travailler en hauteur. Tous deux se pilotent avec une boîte à boutons.

Les simulateurs sont des outils de formation à l’utilisation de ces engins en toute sécurité. Ils permettent de préparer l’obtention ou le recyclage du CACES®

Dans un environnement virtuel (chantier, halle,…), les simulateurs offrent aux apprenants la possibilité de conduire divers engins et de suivre une série de scénarios qu’ils doivent à maîtriser :

  • L’opération des commandes de l’engin
  • Sa mise en place dans la zone de travail
  • L’identification des différents risques liés à l’utilisation,
  • Des cas pratiques d’utilisation, …

Pour une expérience de formation aussi réaliste que possible, Audace propose des solutions qui vont au-delà de la réalité virtuelle (VR). Avec nos simulateurs, les apprenants ont la possibilité d’utiliser les véritables télécommandes des équipements. Cela leur permet d’acquérir une expérience initiale plus facilement transposable à la vie réelle.

Les avantages du casque VR autonome

Jusqu’à présent, les simulateurs Audace fonctionnaient avec un casque VR filaire connecté à un PC. Récemment, le choix a été fait de les basculer sur casques VR autonomes. Ce changement de technologie permet d’optimiser notre solution, avec l’élimination du PC auxiliaire. Elle oblige en revanche à repenser, en bluetooth, la connexion aux télécommandes.

Une solution de réalité virtuelle autonome

Grâce à la suppression du PC auxiliaire, seul le casque est désormais nécessaire pour faire fonctionner les simulateurs. Cette évolution présente plusieurs avantages tels que : la disparition du câble encombrant, une prise en main simplifiée (tout passant par le casque) et une plus grande fiabilité (du fait de la réduction d’appareils à maintenir). De plus, cette transition permet une réduction des coûts grâce à l’économie réalisée sur le PC et les casques VR, la version autonome étant plus abordable financièrement la filaire.

Un écosystème de casques VR plus flexible

Avec le standard OpenXR, Audace peut rendre sa gamme de simulateurs et ses futurs projets compatibles avec tous les modèles de casques VR. OpenXR est un standard de programmation suivi par tous les casques de réalité virtuelle existants et à venir. En utilisant ce standard, Audace développe des interactions en réalité virtuelle qui fonctionnent sur tous les modèles de casques, offrant une expérience fluide et flexible. Ainsi, Audace peut proposer à ses clients le casque VR qui répond le mieux à leurs besoins, indépendamment des contraintes logicielles. Cette compatibilité accrue offre une expérience utilisateur améliorée et facilite le choix du casque adapté.

Une télécommande sans-fils

La transition vers les casques VR autonomes apporte une amélioration significative à l’utilisation des télécommandes des engins simulés. En collaboration avec son partenaire Itowa, Audace travaille sur le développement d’un boîtier de commandes sans fil, permettant à sa solution de faire fi de tous types de câbles. Cette avancée, elle-aussi, présente l’avantage de réduire le temps de prise en main et d’installation de la solution. L’autre bénéfice étant qu’elle permet de réduire les coûts grâce à la disparition de la balise radio qui était jusque-là nécessaire à sa bonne utilisation.

Une télécommande sans-fils

Les dernières évolutions technologiques en matière de “fingertracking ” (suivi temps-réel du mouvement des mains et des doigts) sont désormais disponibles sur la plupart des casques et ont fortement gagné en robustesse ces dernières années. Qu’il s’agisse d’effectuer des sélections dans les menus des scénarios ou de se déplacer dans l’univers virtuel, les interactions reposent uniquement sur les caméras intégrées au casque. L’ajout d’une caméra supplémentaire sur la face avant du casque n’est plus nécessaire (capteur LeapMotion par exemple).

Un gain en autonomie des apprenants

Grâce à ces différentes avancées et à l’intégration de nouveaux menus interactifs directement dans le casque, Audace facilite l’utilisation de ses solutions. Les apprenants pourront ainsi accéder plus rapidement aux scénarios des simulateurs et les parcourir en toute autonomie, sans avoir besoin d’une intervention du formateur via l’interface du PC, comme cela était requis auparavant.

Les facteurs d’influence du ROI d’une formation immersive

Dans le cadre de la réalisation d’outils de formation en réalité virtuelle, une question revient souvent : quel est le retour sur investissement ? AUDACE réalise de nombreux projets en réalité virtuelle. Ainsi, elle peut vous aider à estimer les ROI (retours sur investissement) des expériences VR. Il lui est même possible de dévoiler certains bénéfices supplémentaires qui n’étaient pas initialement imaginés.

1er facteur de ROI : La réduction des coûts liés à la formation

Chaque projet de contenu de formation ayant ses spécificités (découverte métier, sensibilisation, formation à des opérations complexes, conduite d’engin …). Il n’existe pas de formule mathématique, mesurant les économies réalisées grâce à la formation immersive, valable pour toutes les situations. Néanmoins, il est possible, en prenant un temps de réflexion et quelques hypothèses observées sur des projets existants d’estimer la réduction des coûts liée à cette modalité de formation. Le calcul prend en compte :

  • La réduction du temps de formation (~50% pour une formation métier technique initialement proposée en compagnonnage).
  • La réduction des frais logistiques de la formation (location de matériel, frais de vie, …) : la formation vient à l’apprenant et non l’inverse.
  • La réduction de l’immobilisation des ressources productives consacrées à la formation. Dans le cas de la création d’un jumeau numérique dédié à la formation, il est possible de conserver l’ensemble des ressources de production (humaines et matérielles).
  • La réduction des coûts de matières premières « gâchées » suite à des erreurs lors de la formation ou par manque d’entraînement à la prise de poste
  • La réduction du taux d’abandon chez les candidats. En effet, certains métiers peuvent présentés des conditions de travail contraignantes (environnement, effort physique, stress lié aux opérations …). Une formation en réalité virtuelle permet aux apprenants de se familiariser progressivement avec le métier et ses contraintes. Cela réduit ainsi la difficulté de prise de poste.

A titre d’exemple, AUDACE, en collaboration avec ses clients industriels (notamment ORANO et BRIDGESTONE), a observé que la formation virtuelle réduit en moyenne de 50 % le temps de formation lors de l’intégration à un poste. Les simulateurs VR permettent de réaliser des opérations de travail de manière répétitive et surtout variée ! La configuration d’un exercice d’apprentissage en réalité virtuelle ne prend qu’une minute ! Il faut parfois plusieurs heures pour préparer le même exercice en conditions réelles. De plus, toutes les situations peuvent être reproduites en réalité virtuelle. En condition normale, il est impossible de programmer des événements tels que des pannes, des incidents,… ce qui ralentit la progression des apprenants.

BRIDGESTONE - MOCKUP

2ème facteur : L’excellence opérationnelle des collaborateurs

Les formations VR permettent de surmonter de nombreuses limites et obstacles rencontrés dans les formations en présentiel.

Grâce aux outils numériques, il est possible de répéter les opérations autant que nécessaire. Les formations en présentiel nécessitent du temps de préparation entre deux situations d’entraînement. D’un autre côté, les scénarios immersifs peuvent s’enchaîner sans interruption. Le temps réel de pratique lors de la formation est ainsi augmenté.

De plus, toutes les situations peuvent être abordées lors de la formation virtuelle.  Qu’il s’agisse des situations dangereuses pour l’opérateur, rares ou impossibles à reproduire sur demande. Ces compétences sont généralement acquises après plusieurs années d’expérience « sur le tas ».

Certains de nos clients ont étendu les formations numériques à un public plus large pour rendre leurs équipes plus flexibles. Une fois l’investissement pour la formation réalisé, son déploiement auprès d’un plus grand nombre de collaborateurs représente un coût négligeable.

Par ailleurs, les outils numériques, et notamment les solutions immersives, permettent de transmettre les normes de l’entreprise à tous les utilisateurs. Les fiches de méthodes de travail rédigées peuvent être interprétées par le lecteur. En revanche, un scénario en réalité virtuelle ne permet aucune interprétation. AUDACE constate d’importantes différences entre les processus métier imaginés en bureau d’études, la réalité complexe du terrain et les opinions des formateurs. C’est pourquoi la création d’une formation en réalité virtuelle est nécessaire. Cette formation implique un formateur expert, un responsable des méthodes et processus, et éventuellement un responsable de la sécurité au travail. Elle permet de rassembler dans un seul outil les exigences qualitatives, la réalité opérationnelle et la sécurité des employés.

Enfin, en ce qui concerne la sécurité, chaque accident engendre des coûts exorbitants pour une entreprise. Éviter ne serait-ce qu’un seul accident grave suffit à rentabiliser une formation en réalité virtuelle.

Orano_EchafSeisme_06

3ème facteur : Bénéfice sur l’image et l’attractivité de l’entreprise

Ce troisième facteur est plus difficile à estimer et également plus inattendu. Une formation en réalité virtuelle, mixte ou augmentée revêt naturellement un caractère innovant tant la pratique est encore peu répandue. Pour autant, les opportunités d’innovation réellement différenciantes sont nombreuses : création de parcours pédagogiques originaux, exploitation des nouvelles fonctionnalités des casques de réalité virtuelle ou mixte, interfaçage avec des équipements physiques…

Depuis qu’AUDACE a démarré la création d’expériences immersives, il ne s’est pas passé une année sans qu’elle ne reçoive un prix ou une distinction pour innovation.

Cela joue sur l’attractivité de l’entreprise. Les jeunes générations sont naturellement attirées par les dispositifs immersifs. Ainsi les créations d’AUDACE se retrouvent systématiquement sur les salons et expositions de ses clients. Elle y présente les innovations de l’entreprise, recrute de jeunes talents et présente ses produits à ses propres clients.

Pour conclure, rappelons le témoignage de Sébastien Tranchant, Head of Talent Acquisition, Talent Management, Learning & Development chez Bridgestone, suite à la mise en place d’un parcours de blended-learning, comprenant une partie théorique et une partie pratique sur simulateur de fabrication de pneus en réalité virtuelle (réalisé par Audace) puis sur jumeau numérique :

 « Ce parcours complet de formation permis d’augmenter la productivité ainsi que la sécurité de nos employés en réduisant de 30 à 50 % les incidents de sécurité et les problèmes de non-qualité. Par ailleurs, d’importantes économies d’échelle ont été réalisées, notamment, nous avons diminué de 80 % l’immobilisation des moyens matériels de production requis pour la formation et de 90 % l’immobilisation des moyens humains affectés à ce sujet. Bien d’autres impacts positifs se sont révélés, par exemple, sur l’image de l’entreprise valorisée dans les médias nationaux… »