OoPlanning : Logiciel de prise de rendez-vous

Orano a confié à Audace le développement d’une plateforme de prise de rendez-vous novatrice. Conçue spécifiquement pour les opérateurs chargés d’effectuer des actions préparatoires pour la maintenance sur les générateurs de vapeur, cette plateforme vise à simplifier la gestion des plannings et fluidifier la prise de rendez-vous.

Objectif : fluidifier et optimiser

L’objectif principal de cette plateforme est de fluidifier la prise de rendez-vous et d’optimiser la gestion des plannings. En permettant aux opérateurs de réserver leurs créneaux directement sur la plateforme, Orano simplifie et accélère le processus, réduisant ainsi les délais et améliorant la planification des interventions.

Avantages clés pour les opérateurs

Ce dispositif est conçu pour répondre aux exigences techniques complexes des opérations sur site nucléaire telles que l’obtention de permis feu, l’ouverture de plancher, ou le contrôle d’échafaudage. Les opérateurs peuvent ainsi créer librement de nouveaux calendriers, spécifier la durée des créneaux et définir le nombre de personnes pouvant prendre des réservations en même temps. De plus, ils bénéficient d’un accès rapide et facile à la plateforme, où ils peuvent consulter les disponibilités en temps réel et réserver leurs créneaux en quelques clics. Résultat : le dispositif simplifie les échanges et réduit les risques d’erreurs liés à la communication manuelle des plannings.

Une innovation au service de la sécurité et de l'efficacité

En automatisant et en rationalisant le processus de prise de rendez-vous, cette plateforme contribue à renforcer la sécurité et l’efficacité des opérations sur site nucléaire. En permettant une meilleure gestion des ressources et une réduction des temps d’attente, Orano démontre une fois de plus son engagement envers l’excellence opérationnelle et la sécurité des installations nucléaires.

Gamifier pour mieux former : la ludo-pédagogie, le parti-pris gagnant du elearning

Imaginez un monde où l’apprentissage n’est plus une contrainte mais une aventure palpitante, où chaque leçon est une découverte et chaque défi, une opportunité d’acquisition de compétences. C’est le cœur même de la ludo-pédagogie.

Ce webinaire vous plonge au cœur de la ludo-pédagogie, avec une promesse simple mais puissante : captiver, motiver et mémoriser.

  • Comment susciter l’intérêt immédiat de vos apprenants ;
  • Comment garantir une motivation constante à chaque étape de leur parcours ;
  • Comment améliorer de façon significative la mémorisation de vos apprenants et assimiler les informations.

Nous explorerons ensemble les leviers de cette pédagogie et comment les adapter à votre public cible et vos objectifs pédagogiques

Rejoignez-nous pour découvrir la puissance de la ludo-pédagogie au service du digital learning. Inscrivez-vous dès maintenant !

Remplissez ce formulaire pour recevoir le webinaire

Soyez novateur avec Scorm®, audacieux avec TinCan® !

Soyez audacieux avec SCORM, novateur avec Tin Can

Dans l’univers de la formation professionnelle, l’innovation pédagogique est primordiale pour répondre efficacement aux besoins évolutifs des apprenants et des organisations. Les technologies éducatives telles que SCORM® (Sharable Content Object Reference Model) et TinCan® (également connue sous le nom de Experience API ou xAPI) jouent un rôle clé dans cette dynamique, offrant des cadres normatifs pour la création, la distribution et le suivi des contenus de formation.

Pourquoi avoir créé SCORM®

Créé dans les années 80, SCORM® répondait à un besoin urgent de normalisation des processus de formation professionnelle, depuis la diffusion des contenus jusqu’aux remontées d’informations. Son objectif était de permettre la transversalité des contenus et l’interopérabilité des outils de distribution, notamment les systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS). SCORM® a ouvert la voie à des stratégies de conception de parcours de formation plus élaborées, en facilitant notamment l’adaptation des parcours aux profils et compétences des apprenants.

Les évolutions de SCORM®

SCORM® est marqué par la vision pédagogique de son époque, se concentrant sur des grains pédagogiques unitaires (SCOs) distribués de manière isolée à l’apprenant avec un score unique. Avec l’évolution des versions, notamment SCORM 1.2 et SCORM 2004 4th, on note une divergence dans l’adaptation des plateformes LMS, passant de MonoSCO, limité à un contenu unique et un seul score, à MultiSCO, qui permet une organisation flexible des contenus pédagogiques et la remontée de scores à plusieurs étapes, offrant ainsi une richesse dans la conception des parcours de formation.

Le concept de Package SCORM a apporté une flexibilité encore plus grande, permettant une personnalisation profonde des parcours d’apprentissage en fonction des besoins spécifiques des apprenants et des objectifs pédagogiques visés. À travers un fichier manifeste XML, les formateurs peuvent désormais structurer les SCOs et les ressources associées de manière à créer un environnement d’apprentissage qui s’adapte non seulement aux progrès individuels des apprenants, mais aussi à des stratégies d’enseignement innovantes. Cela ouvre la porte à une variété de méthodes pédagogiques, depuis le séquençage strict basé sur les performances jusqu’à une exploration libre des contenus, en passant par des scénarios conditionnels qui répondent dynamiquement aux interactions des apprenants.

Cependant, les limites inhérentes à SCORM, principalement son cadre rigide et sa conception orientée vers des interactions unidirectionnelles, sont devenues évidentes face à l’évolution des paradigmes pédagogiques. L’apparition de formats d’apprentissage dynamiques et multimodaux – tels que les jeux sérieux, les webinaires, les MOOCs, et les expériences immersives (VR, AR) – appelle à une révision des mécanismes de suivi et d’interaction pédagogique. L’introduction de xAPI représente une réponse à cette demande, en élargissant le spectre des activités traçables au-delà des limites traditionnelles, embrassant une vision holistique de l’apprentissage où chaque action devient une opportunité d’enrichissement et de développement. Avec sa capacité à intégrer des expériences d’apprentissage diversifiées et son architecture ouverte, xAPI se positionne comme une évolution naturelle vers une pédagogie centrée sur l’apprenant, favorisant un apprentissage autonome, interactif, et profondément personnalisé.

xAPI, soyez audacieux

L’Experience API, plus connue sous le nom de xAPI, révolutionne la formation en dotant chaque ressource pédagogique d’une capacité unique de communication au sein d’un système centralisé de gestion de la formation, le tout via une interface de programmation ouverte et accessible. Successeur de SCORM, xAPI se distingue par sa flexibilité et son ouverture, nécessitant un Learning Record Store (LRS) pour stocker et analyser les données d’apprentissage. Cette technologie permet une conception globale de l’apprentissage, où chaque interaction, que ce soit un échange avec d’autres apprenants, une consultation de matériels, ou l’engagement dans des activités multimédias, contribue à la trajectoire formative de l’individu. Plus encore, xAPI peut intégrer des expériences hors ligne avec une intégration asynchrone des données, comme celles issues d’expériences de réalité virtuelle, enrichissant ainsi le dossier d’apprentissage de l’apprenant avec une large variété d’expériences.

La voie vers le SMART Learning

La transition vers le SMART Learning représente une libération des contraintes traditionnelles de la formation, plaçant l’apprenant au centre d’un univers d’apprentissage illimité. Cette approche pédagogique redéfinit les rythmes d’apprentissage, permettant à chaque individu de progresser selon ses propres termes, libéré des restrictions imposées par les contenus et méthodes d’enseignement conventionnels. Dans cet écosystème, l’apprenant prend le contrôle de son développement personnel et professionnel, évoluant de manière autonome à travers un parcours d’apprentissage personnalisé. Le rôle du formateur se transforme en celui d’un mentor, qui guide plutôt qu’il n’instruit, enrichissant le voyage formatif avec une diversité de ressources et d’outils adaptés aux besoins et aspirations de chaque élève. L’intelligence artificielle (IA) s’ajoute à ce paysage en tant que catalyseur d’apprentissage, capable d’analyser et de répondre aux comportements des apprenants pour optimiser leur expérience éducative. Ainsi, l’éducation se redéfinit comme un pilier d’épanouissement continu, ancré dans l’adaptabilité, l’interaction et la personnalisation.

Types d'apprentissage

La puissance de la réflexion métacognitive dans l’elearning

La puissance de la réflexion métacognitive dans l’e-learning

La réflexion métacognitive : définition et enjeux

La réflexion métacognitive est un élément essentiel de la pédagogie qui enrichit significativement le processus d’apprentissage. Elle éveille chez les apprenants une prise de conscience accrue de leurs méthodes d’étude et de leur approche des tâches, leur permettant d’ajuster leurs stratégies pour optimiser leur efficacité. Cette introspection révèle non seulement les zones nécessitant un renforcement ou un soutien supplémentaire mais initie également une démarche proactive pour combler les lacunes, ce qui se traduit par une amélioration significative de la rétention des connaissances sur le long terme. En cultivant une meilleure compréhension de leur processus d’apprentissage, les apprenants gagnent en autonomie, ce qui stimule leur motivation et renforce leur engagement dans leur parcours de formation.

De plus, en encourageant une approche critique de la résolution de problèmes, la métacognition ouvre la voie au développement de stratégies plus efficaces et adaptatives. Elle joue un rôle déterminant dans la capacité à appliquer les compétences et les savoirs acquis dans un contexte à un autre, facilitant ainsi le transfert d’apprentissage. Cette capacité d’adaptation et de transfert souligne l’importance de la métacognition non seulement pour la réussite académique mais aussi pour une application pratique et flexible des connaissances dans diverses situations de la vie réelle.

Stratégies d'application

Avec la croissance exponentielle de l’apprentissage en ligne, la métacognition présente de réelles opportunités pour en maximiser l’efficacité. Quelques stratégies peuvent être mises en place pour appliquer la réflexion métacognitive en elearning.

L’auto-évaluation régulière via des quizz formatifs permet aux apprenants de tester leur compréhension et de zoomer sur les domaines nécessitant plus d’attention. En utilisant des questions de réflexion, on peut aller plus loin et encourager la pensée critique. Il est possible, par exemple, d’intégrer régulièrement une étude de cas mettant en application la connaissance récente.

Imaginons des apprenants ayant découvert le concept de la Responsabilité Sociétale des Entreprises. Une fois, le concept exposé, il leur est demandé de conseiller une entreprise fictive, « EcoTech », qui développe des technologies propres mais fait face à des défis économiques et sociaux. Les apprenants sont confrontés à plusieurs décisions que EcoTech doit prendre concernant la RSE. Pour chaque décision, ils doivent choisir une option et ils découvrent les conséquences immédiates de leur choix sur les piliers de la RSE.

Après chaque décision, une réflexion métacognitive est encouragée. Il s’agit de répondre à une série de questions sur pourquoi ils ont choisi cette option et comment elle est alignée avec les principes de la RSE :  Quels facteurs avez-vous pris en compte pour prendre votre décision ? Comment votre choix reflète-t-il un équilibre entre les considérations économiques, sociales, et environnementales ? Quelles sont les implications à court et à long terme de votre décision pour les parties prenantes concernées ? Comment auriez-vous pu améliorer votre décision avec plus d’informations ou de ressources ?

Incorporer des pauses dédiées à la réflexion dans le contenu d’apprentissage, invitant les apprenants à s’arrêter et à réfléchir sur ce qu’ils viennent d’apprendre à travers des questions guidées, est également particulièrement formateur.  Ainsi, pour aider les apprenants à organiser leurs pensées et à suivre leurs progrès, il peut être judicieux de les encourager à tenir un journal numérique pour réfléchir sur ce qu’ils ont appris, les défis rencontrés, et les stratégies utilisées. Il est possible d’utiliser des applications d’apprentissage auto-réflexives qui soutiennent la réflexion métacognitive comme Evernote, Reflectly, Notion, Quizlet, MindMeister, Google Keep, ou encore Socrative.

Cette réflexion peut aussi être faite via des vidéos réflexives ou des enregistrements. Les apprenants sont alors invités à exprimer oralement leur processus d’apprentissage et les stratégies qu’ils trouvent efficaces.

Enfin, une autre stratégie puissante est le feedback auto-généré qui consiste à encourager les apprenants à se poser des questions critiques sur leur compréhension et à rechercher activement des réponses à travers des ressources supplémentaires ou en approfondissant les sujets difficiles. Pour illustrer cette stratégie, imaginons un feedback autogénéré dans un cours de programmation en python. Avant de commencer le module, les apprenants complètent un quiz rapide pour évaluer leurs connaissances préalables. Ils reçoivent immédiatement les résultats avec des explications pour chaque réponse, leur permettant de comprendre leurs lacunes avant même de commencer. Le cours se poursuit par une série de vidéos. Après chaque leçon vidéo, les apprenants sont invités à noter dans un journal numérique ce qu’ils ont compris, les points de confusion et comment ils pensent utiliser cette nouvelle connaissance. Les apprenants travaillent ensuite sur des exercices de programmation, puis auto-évaluent leur code en fonction de critères donnés par le formateur comme la propreté du code, l’efficacité et l’utilisation correcte des concepts appris. Feedback autogénéré : en comparant leur travail aux critères, les apprenants identifient spécifiquement où ils excellent et où ils ont besoin de s’améliorer. Après s’être auto-évalués, ils reçoivent une « mission de recherche » qui consiste à trouver des informations complémentaires pour résoudre les problèmes de code qu’ils n’ont pas réussi à corriger seuls. En fin de module, les apprenants répondent à des questions de réflexion métacognitive, telles que « Comment votre stratégie de recherche d’informations a-t-elle influencé votre apprentissage ? », « Quels obstacles avez-vous rencontrés lors de la recherche et comment les avez-vous surmontés ? », « Comment pouvez-vous appliquer les stratégies d’apprentissage que vous avez développées dans ce module à de nouveaux sujets ou défis ? ».

En conclusion

La réflexion métacognitive est une compétence essentielle dans l’arsenal pédagogique mais aussi un catalyseur puissant pour un apprentissage profond et durable. À travers des stratégies telles que l’auto-évaluation, l’utilisation de journaux numériques, la mise en place de pauses réflexives, l’emploi d’applications autoréflexives, et le feedback autogénéré, les formateurs peuvent équiper efficacement les apprenants des outils nécessaires pour naviguer dans le paysage complexe de l’information et du savoir.

L’incorporation de ces pratiques dans l’elearning montre que la technologie n’est pas seulement un moyen de diffuser l’information mais peut aussi être un partenaire dans le développement de la pensée critique et de l’autoréflexion. En encourageant les apprenants à s’engager activement avec le matériel d’apprentissage, à réfléchir sur leur propre compréhension, et à rechercher de manière autonome des voies d’amélioration, l’elearning transcende ses limites perçues et révèle tout son potentiel en fournissant une expérience d’apprentissage riche et transformatrice.

Casque Vision Pro : quel impact pour la formation ?

Casque vision pro : quel impact pour la formation ?

Apple Vision Pro vient d’être annoncé en fanfare. Non encore disponible sur le marché français, son potentiel d’impact sur la formation professionnelle est considérable. Les Directions Formation ont tout intérêt à suivre l’affaire de près… L’occasion également d’un rappel sur les casques VR2024.

L’année 2023 a été témoin de plusieurs tendances clés dans le développement des casques VR, incluant l’autonomie, l’amélioration de la résolution d’écran, la réduction du poids des appareils et l’intégration de technologies de suivi des mouvements plus précises. Très abordables financièrement, les populaires Quest 3 et Pico 4 ont ainsi offert des expériences immersives de haute qualité, sans le fardeau d’un équipement lourd ou d’une installation complexe. Ils ont rendu la formation en réalité virtuelle plus accessible aux entreprises de toutes tailles.

L’évolution des casques de réalité virtuelle (VR) vers la réalité mixte (MR) est une autre tendance majeure qui a pris de l’ampleur. La réalité mixte combine des éléments de réalité virtuelle et de réalité augmentée (AR), offrant un spectre plus large d’expériences immersives, plus riches et plus contextuelles. Cette transition marque un changement significatif dans la manière dont nous interagissons avec le contenu numérique, en le fusionnant de manière transparente avec le monde réel.

Dans le domaine de la formation, cela signifie que les apprenants peuvent manipuler des objets virtuels tout en restant conscients et interactifs avec leur environnement réel, ce qui enrichit l’apprentissage et améliore la rétention des connaissances. Par exemple, dans le secteur médical, les étudiants peuvent pratiquer des procédures chirurgicales dans un environnement virtuel superposé à des mannequins physiques, offrant une simulation très réaliste. De même, dans la formation industrielle, les opérateurs peuvent recevoir des instructions virtuelles et des conseils superposés sur des machines réelles, facilitant ainsi l’apprentissage et la maintenance sur le terrain.

À l’aube de son lancement sur le marché français, l’Apple Vision Pro suscite déjà un vif intérêt pour son potentiel disruptif dans le domaine de la formation professionnelle. Ce casque de réalité mixte et virtuelle, doté du système d’exploitation Apple VisionOS, promet d’ouvrir de nouvelles frontières dans l’apprentissage et le développement des compétences.

En premier lieu, l’Apple Vision Pro devrait se distinguer par sa capacité à exécuter des applications d’une qualité graphique supérieure, surpassant de loin les performances des casques VR existants. De plus, avec une résolution de 23 millions de pixels et un affichage 3D Micro-OLED,  l’Apple Vision Pro veut garantir une clarté et une précision visuelles exceptionnelles. Cette qualité d’image remarquable, associée à une immersion sonore de premier plan, marqueront une avancée significative dans le contexte de la formation en VR, où le hyper-réalisme s’avère être un facteur clé d’engagement.

Une autre innovation majeure de l’Apple Vision Pro réside dans sa capacité à capturer les mouvements des yeux, les gestes de la main et les commandes vocales, sans nécessiter l’usage de manettes. Cette fonctionnalité enrichit l’interaction avec le contenu de formation, rendant l’apprentissage plus intuitif. De plus, sa grande capacité de stockage signifie que les utilisateurs pourront accéder à une vaste bibliothèque de formations, allant de la simple initiation aux cours plus avancés.

L’aspect spatial décrit pour l’Apple Vision Pro souligne une autre avancée dans la gestion des espaces virtuels et la réalité augmentée. Cette fonctionnalité permet aux utilisateurs de positionner et d’interagir avec des interfaces virtuelles dans l’espace physique qui les entoure. L’utilisateur peut ainsi placer des éléments virtuels, tels que des écrans, des tableaux de bord, ou des objets 3D, dans un espace physique, comme une pièce de leur domicile ou bureau. Par exemple, positionner un écran virtuel sur un mur vide et un objet 3D sur une table. Ce qui distingue cette capacité, c’est le suivi spatial précis et persistant. Une fois qu’un élément virtuel est placé dans un espace physique, l’Apple Vision Pro mémorise sa position. Vous pouvez quitter la pièce, puis y revenir plus tard, et retrouver l’élément exactement à l’endroit où vous l’aviez laissé.

Les formateurs pourront ainsi créer des espaces de travail virtuels sur mesure, disposant d’écrans et d’outils nécessaires à leur activité sans nécessiter d’équipement physique additionnel. Cela permettra de créer une grande variété d’environnements d’apprentissage interactifs et immersifs, où les apprenants  pourront interagir avec des matériaux didactiques virtuels intégrés à leur espace..

Enfin, en permettant aux apprenants de naviguer et d’interagir ensemble et de façon fluide et naturelle dans un espace virtuel, l’Apple Vision Pro devrait faciliter une approche structurée et interactive de la formation, transcendant les barrières physiques et réinventant la manière dont nous apprenons et travaillons en groupe.

En conclusion, l’Apple Vision Pro offre un potentiel immense pour révolutionner la formation professionnelle, en proposant des expériences d’apprentissage immersives, interactives, et collaboratives. Toutefois, l’intégration réussie de cette technologie dans les environnements de formation existants et son coût restent des défis importants à surmonter.

Formations VR : une application formateur de gestion et visualisation multi-apprenants.

Formations VR : une application formateur de gestion et visualisation multi-apprenants.

Dans le paysage en constante évolution de l’elearning et de la formation immersive, une difficulté majeure rencontrée par les formateurs est le suivi et l’interaction avec les apprenants utilisant des casques autonomes. Jusqu’à récemment, les solutions existantes laissaient les formateurs quelque peu démunis, incapables de mesurer efficacement le progrès des apprenants ou d’interagir avec eux de manière significative lorsque ceux-ci étaient plongés dans l’expérience virtuelle. Cette lacune dans la technologie de formation a créé un besoin pour une solution plus intégrée et interactive. Pour y répondre, Audace a développé une application innovante à destination des formateurs.

Le défi des formations immersives

La formation immersive, bien qu’étant un outil très puissant pour l’apprentissage et l’engagement, présente un défi : l’isolement de l’apprenant dans le casque VR, ce qui rend difficile pour les formateurs le suivi de l’évolution de chaque participant et l’apport d’une aide en temps réel. Les plateformes comme UnityRenderStreaming et le Package WebRTC ont tenté de répondre à ce besoin en permettant la diffusion de contenus immersifs en direct. Cependant, ces technologies offrent une solution partielle, principalement limitée par des interactions en temps réel à sens unique et une capacité restreinte à gérer plusieurs utilisateurs simultanément.

L'innovation d'Audace

Face à ce défi, Audace a développé une application novatrice de gestion et de visualisation multi-apprenants pour casques autonomes. Cette solution permet non seulement aux formateurs de suivre en temps réel l’évolution de plusieurs apprenants dans un environnement virtuel partagé mais permet également une interaction directe et significative. Ce progrès technologique représente une avancée majeure en résolvant le problème de l’isolement de l’apprenant en formation immersive.

Caractéristiques et bénéfices

L’application se distingue par sa capacité à offrir une vue d’ensemble en temps réel de l’activité des apprenants, ainsi qu’une option pour zoomer sur un utilisateur spécifique, le tout avec une mise à jour fluide toutes les deux secondes. Elle est conçue pour être légère, adaptable et personnalisable, répondant ainsi aux besoins variés des formateurs et des apprenants dans différents contextes de formation. De plus, cette solution est compatible avec un large éventail de dispositifs ce qui élargit considérablement son application potentielle.

Comparaison et contexte

En comparant avec les technologies antérieures, l’application d’Audace offre une solution plus robuste et flexible pour les défis de la formation immersive. Alors que UnityRenderStreaming et WebRTC ont posé les bases de la diffusion de contenu en direct, ils n’ont pas réussi à fournir une plateforme permettant une interaction multi-apprenants efficace et en temps réel. L’innovation d’Audace vient combler cette lacune.

L’initiative d’Audace répond ainsi à un besoin pressant dans le domaine de la formation immersive en fournissant aux formateurs les outils nécessaires pour suivre, interagir et mesurer efficacement le progrès des apprenants utilisant des casques autonomes.

Trophées du Digital Learning : un nouveau projet Audace récompensé !

Avec le serious game « La Table de Marie »,
créé en partenariat avec Audace, SKEMA Business School remporte le Trophée du Digital Learning

SKEMA Business School, grande école de management française, vient de remporter le Trophée du Digital Learning dans la catégorie « Enseignement Supérieur ». Cette victoire vient récompenser ses efforts en matière d’innovation pédagogique, notamment au travers d’un projet novateur de formation développé avec le concours d’Audace.

Une solution originale pour répondre aux nouvelles exigences pédagogiques des élèves

Chaque année, SKEMA Business School organise le « Sprint Knowledge Management », un séminaire visant à sensibiliser les étudiants de L3 aux enjeux du management de la connaissance avec une mise en perspective de son impact organique et nourricier au sein d’une structure.

Convaincus de la nécessité de revoir les modèles pédagogiques traditionnels destinés aux jeunes générations, SKEMA a souhaité concevoir une formation originale mixant serious game multi-joueurs et coaching. En effet, un pilier du dispositif est assuré par des coachs qui accompagnent les étudiants à donner du sens à leurs actions, ainsi que par une équipe de correcteurs qui alimente les scores en temps réels et communique du feed-back aux équipes.

Le jeu sérieux (ou serious game) est un outil potentiellement puissant, encore largement sous-exploité, dans le contexte de la formation initiale. Une analyse comparative (benchmark) a révélé qu’il était peu développé dans l’enseignement supérieur. Pourtant, la jeune génération d’étudiants affiche des attentes élevées en matière de pédagogie. Ils considèrent qu’une trop grande quantité de théorie sans mise en application pratique est insuffisante, tandis qu’un excès d’études de cas traditionnelles est perçu comme répétitif. Il existe donc un dilemme : les étudiants ont besoin d’interagir plusieurs fois avec les concepts pour les assimiler, mais une répétition excessive leur donne l’impression que le contenu est redondant.

Convaincue de la nécessité de repenser les modèles pédagogiques traditionnels, l’école a donc cherché à répondre aux nouvelles attentes des étudiants en proposant un nouveau support ludique et pédagogique : un serious game collaboratif intitulé « La Table de Marie ».

La pédagogie inductive, telle que mise en œuvre dans ce dispositif, permet de résoudre ces dilemmes. Elle offre aux étudiants l’opportunité de découvrir de manière concrète les problématiques organisationnelles et humaines rencontrées dans le monde professionnel de manière ludique, tout en établissant des liens avec les concepts abordés au cours de leur programme de premier cycle universitaire. Cette approche vise à préparer les étudiants à des futures responsabilités au sein d’entreprises internationales, en les obligeant à travailler en équipe, à prendre des décisions collectives et à faire des choix dans un cadre limité en temps.

« Nous croyons fermement que plus tôt les étudiants sont exposés à des situations de gestion complexes, plus ils développeront des compétences de gestion responsables, ce qui est essentiel à la fois pour les organisations et la société dans son ensemble. »

Béatrice TOUSTOU, Enseignante-chercheuse

Réunir 800 joueurs, répartis en 160 équipes et sur 3 sites en France : le pari de ce serious game hautement collaboratif

Chaque année, non moins de 800 étudiants de L3, répartis en 160 équipes sur 3 campus participent au séminaire Knowledge Management de SKEMA Business School.

Pour ce faire, le dispositif développé par Audace devait répondre à plusieurs défis : gérer un grand nombre de joueurs en simultané, permettre la collaboration d’équipes à distance et l’utilisation d’une application temps réel avec un serveur scalable.

Le serious game multijoueur « La Table de Marie » plonge ainsi les étudiants dans un scénario similaire à celui de « Cauchemar en cuisine », les mettant au défi de résoudre des problématiques organisationnelles et humaines dans un restaurant haut de gamme. Ils endossent le rôle de consultants et doivent collaborer en équipe pour trouver des solutions, tout en recevant un accompagnement personnalisé de coachs et de correcteurs.

 

Cette solution repose sur le moteur de jeu Unity 3D et offre une variété d’activités interactives pour renforcer l’apprentissage : des activités fermées, telles que des processus et des quiz, ainsi que des activités ouvertes axées sur la créativité et la réflexion. Les fonctionnalités de l’application permettent aux étudiants de travailler de manière interactive, de valider leurs réponses en équipe. 

Plus de 86% de satisfaction : l’impact positif de la formation !

Qu’il s’agisse de collaboration, de résultats d’apprentissage ou du niveau d’implication et de motivation des étudiants, l’impact positif de cette innovation pédagogique a été nettement constaté par les équipes de coachs et de correcteurs.

La satisfaction s’est exprimée par le biais des questionnaires de satisfaction à chaud et de l’enquête de satisfaction réalisée par l’équipe pédagogique. Nous avons également organisé des séances de debriefing post-séminaire avec les délégués de classe et les intervenants (voir verbatims). Le pourcentage de satisfaction est au niveau de 86,4%, sur la base d’un très bon taux de réponses (37,85%).

Le questionnaire spécifique au serious game traité par une chercheuse indique les résultats suivants : activités intéressantes (88%), absorption par les activités proposées (88%), exercices mentalement exigeants (73%), amusement (86%), travail en équipe satisfaisant (88%). 

“Meilleur séminaire de l’année”

“Le cours pour lequel nous avons le plus travaillé”

“Ce côté pédagogie inductive est hyper puissant !”

Fort de son succès, le projet est destiné à être diffusé au-delà de l’établissement, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles opportunités dans le domaine du digital learning.

 

En remportant le Trophée du Digital Learning, SKEMA Business School témoigne de son engagement envers l’innovation pédagogique et l’excellence de son enseignement. De notre point de vue, ce succès illustre parfaitement la capacité des institutions éducatives à s’adapter aux besoins des étudiants et à repousser les limites de l’apprentissage traditionnel grâce aux technologies numériques.

Découvrez le projet en vidéo

Ce qu’on vous réserve sur le salon Elearning Expo 2024

Du 19 au 22 mars 2024 se tiendra le Salon SIRH/E-learning Expo à Paris Expo, Porte de Versailles. Comme chaque année, Audace ne manquera pas ce rendez-vous incontournable dans le domaine de la formation digitale et vous attend nombreux sur le stand A58.

Venez découvrir nos dispositifs de formation elearning, serious games ou immersive learning les plus innovantes et performantes dans de nombreux secteurs (enseignement et formation, industrie, logistique, BTP…) et répondant à de nombreux champs d’application : accueil de nouveaux salariés, RGPD, sécurité au travail et cybersécurité, formations aux gestes techniques, etc.

Nous vous inviterons également à tester nos simulateurs en réalité virtuelle sur mesure ou sur étagère (simulateur VR de formation à la conduite d’engins, simulations de process industriels, etc).

Assistez à notre sélection de mini-conférences

Jérôme POULAIN, Directeur associé d’Audace, spécialiste de la pédagogie depuis plus de 25 ans et Yann LEURENT, Chef de produit VR, auront le plaisir d’animer une série de mini-conférences gratuites (durée : 10 min.) sur des sujets de formation digitale. Chaque intervention sera suivie d’un temps d’échanges. Rendez-vous sur le stand A58 !

Programme du 20 mars 2024
11 h 00 :   Elearning, Serious Game, XR… Comment choisir le bon dispositif ?

Comment déterminer la meilleure approche pour répondre à vos objectifs pédagogiques ? Découvrez les avantages et inconvénients de chaque modalité d’apprentissage. Et maximisez l’engagement et la mémorisation de vos apprenants. Ciblé pour les experts en formation et RH. Obtenez les clés pour des choix d’apprentissage judicieux. 

11 h 30 :   Former en réalité virtuelle : quel coût ? quelle rentabilité ?

Dans cette mini-conférence, Yann Leurent bat en brèche les idées reçues et démontre comment la réalité virtuelle peut significativement réduire les coûts de formation tout en améliorant la qualité de l’apprentissage et l’excellence opérationnelle de l’entreprise. Avec des cas concrets pour illustrer la démonstration.

15 h 00 :  Comment ludifier ou gamifier son parcours digital de formation ?

Découvrez comment capter l’attention de vos apprenants, conserver la motivation tout au long de la formation et travailler la mémorisation des savoirs. Quels sont les leviers de la pédagogie et comment l’adapter à vos profils d’apprenants ? Comment intégrer de la ludo pédagogie dans un parcours de formation présentielle ou distancielle ? Peut-on tout gamifier ? Jérôme Poulain répondra à toutes vos questions.

15 h 30 :  Chasse aux risques, formations techniques… L’immersive learning au service de la sécurité et de la productivité de vos collaborateurs.

Casques de plus en plus accessibles, technologie de plus en plus perfectionnée… Avec l’immersive learning, l’apprentissage par la pratique et la logique d’essais/erreurs restent le meilleur moyen d’acquérir des compétences. L’immersive Learning se montre particulièrement efficiente pour répondre à de nombreux enjeux :intégrer de nouveaux opérateurs sans prendre de risque sur la production ; les former rapidement aux gestes métier critiques ;  déléguer la maintenance aux opérateurs dans le cadre de la TPM, améliorer la sécurité de vos opérateurs et réduire les accidents au travail…

Programme du 21 mars 2024
11 h 00 :   Intégrer un dispositif XR dans un parcours pédagogique : les bonnes questions à vous poser

Vous vous interrogez sur l’intégration de la réalité virtuelle dans votre parcours pédagogique ? Découvrez lors de cette mini-conférence les questions essentielles à considérer, de la pertinence du contenu à l’accessibilité technologique pour garantir la réussite de l’expérience immersive.

11 h 30 :   Réussir sa stratégie de déploiement d’un dispositif VR

Yann Leurent, Chef de produit VR chez Audace, vous livrera ses conseils pour un déploiement réussi de la réalité virtuelle dans votre parcours de formation. Apprenez à élaborer une stratégie efficace, de l’identification des besoins à la mise en œuvre pratique, et maximisez l’impact de vos initiatives VR sur la formation et l’engagement de vos apprenants.

14 h 00 :  Le pouvoir du « beau » en digital learning

Dans le monde du digital learning, la qualité rédactionnelle et l’esthétisme ne sont pas des détails, mais au contraire des éléments essentiels qui transforment l’expérience de formation. Rejoignez-nous pour découvrir comment ces composants clés peuvent significativement améliorer l’engagement, la compréhension et la rétention de l’information dans nos environnements numériques saturés.

15 h 45 :  Soyez novateurs avec SCORM, audacieux avec Tin Can

Pilier incontournable de la standardisation des contenus elearning, les stratégies SCORM peuvent considérablement optimiser la gestion et le suivi des formations. Pour aller plus loin, Tin Can offre de son côté une flexibilité inégalée dans la collecte de données, ouvrant ainsi la voie à des expériences d’apprentissage personnalisées et immersives. Rejoignez Jérôme Poulain pour une exploration de ces outils essentiels pour des formations plus efficaces.

Sony et Pimax : nouvelles avancées pour les casques

Sony a présenté un nouveau casque XR qui se distingue par son orientation vers la création de contenu spatial. Ce casque, conçu pour les applications professionnelles, cible les ingénieurs, les développeurs et les concepteurs de produits impliqués dans l’exploration et la modélisation d’environnements 3D, ainsi que pour les tests et les prototypes de design de produits.

Sony, le casque orienté création de contenu spatial

Le casque est équipé du chipset Qualcomm Snapdragon XR2+ Gen 2 et dispose de deux micro-écrans OLED 4K, offrant une expérience visuelle de haute qualité. Il inclut également une fonctionnalité de vidéo en transparence et possède au total six caméras et capteurs pour une reconnaissance spatiale et des expériences de réalité mixte améliorées. Le dispositif est conçu pour soutenir les créateurs dans la création de contenu 3D sophistiqué, avec des collaborations prévues par Sony avec divers développeurs de logiciels de production 3D, tant dans les domaines du divertissement que du design industriel.

Caractéristiques uniques du casque Sony : ses options de contrôle physique.

 Il comprend un accessoire de bague portable pour la manipulation intuitive d’objets dans l’espace virtuel, et un hybride de stylet et contrôleur pour une interaction et un pointage précis. Une autre caractéristique remarquable est la visière rabattable du casque, qui permet une transition facile entre les environnements virtuels et physiques sans avoir besoin de retirer complètement le casque. Ce mécanisme de rabattement est particulièrement utile pour les professionnels qui peuvent avoir besoin de passer fréquemment entre les tâches virtuelles et réelles.

Dans l’ensemble, le casque XR de Sony représente un pas important vers l’intégration des workflows virtuels et physiques dans les environnements professionnels, offrant un outil immersif et intuitif pour la création de contenu spatial.

Pimax Crystal, le casque de réalité virtuelle (VR) qui redéfinit les normes de l’expérience visuelle.

Bienvenue dans le monde technologique du Pimax Crystal, un casque de réalité virtuelle (VR) qui redéfinit les normes de l’expérience visuelle. Cette analyse détaillée met en lumière les aspects techniques essentiels qui font du Pimax Crystal un futur pionnier dans le domaine de la VR.

La clarté exceptionnelle du Pimax Crystal

Le Pimax Crystal se distingue par sa mesure révolutionnaire de Pixels-Per-Degree (PPD), atteignant une clarté visuelle inégalée de 35 PPD, l’expérience visuelle est alors hautement augmentée (en moyenne en dessous de 20 pour les autres casques). Ses panneaux QLED+Mini LED, avec une résolution de 5760 pixels horizontaux et 2880 pixels verticaux, créent une expérience visuelle inégalée.

Panneaux QLED+Mini LED

Doté de panneaux QLED+Mini LED, le Pimax Crystal offre une gamme de couleurs plus large, des noirs plus purs, et un rétroéclairage mini-LED avec atténuation locale. Cette conception unique assure des contrastes améliorés et des couleurs éclatantes, créant une immersion visuelle exceptionnelle, avec des couleurs éclatantes et un noir profond, donnant une palette visuelle riche et vibrante.

Conception ergonomique, équilibre et confort

Au-delà de ses performances visuelles, le Pimax Crystal propose une répartition équilibrée du poids pour un confort optimal. Avec un poids de 960g, ce casque reste parmi les plus légers sur le marché, garantissant un ajustement sûr et agréable. Sa conception angulaire redéfinit les normes de confort pour les utilisateurs de casques VR. Les lentilles en verre interchangeables assurent une clarté visuelle constante et une vision nette, offrant une expérience visuelle sans compromis.

Suivi des yeux de haute précision

Intégrant un suivi des yeux de haute qualité fonctionnant à 120 Hz, le Pimax Crystal propose un contrôle visuel immersif. Le système de suivi des yeux permet un rendu visuel optimal, avec un système de Foveated Rendering (Le « Foveated rendering » est une technique de rendu qui utilise un suivi oculaire intégré à un casque de réalité virtuelle pour réduire la charge de rendu en diminuant considérablement la qualité d’image dans la vision périphérique (en dehors de la zone regardée par l’utilisateur), dynamique pour des performances exceptionnelles.

Deux modes puissants : PCVR et Standalone XR2

Explorez les deux modes exceptionnels du Pimax Crystal. En mode PCVR, plongez dans l’univers de la réalité virtuelle avec la puissance d’un ordinateur robuste. Découvrez comment le mode autonome XR2 offre une expérience légère et mobile, avec la prise en charge de wifi 6e et des fonctionnalités de streaming sans fil prévues via WiGig (WiGig est une technologie sans fil ultra-rapide pour des connexions de courte distance, idéale pour le streaming haute définition et les périphériques sans fil).

Caméras Externes pour une Expérience Sans Stations de Base

Avec 4 caméras externes de champ de profondeur, le Pimax Crystal élimine le besoin de stations de base. Ces caméras assurent un suivi précis sans nécessiter d’accessoires supplémentaires, simplifiant l’installation et améliorant la commodité d’utilisation. Les caméras externes permettent également des fonctionnalités avancées, comme le suivi des mains et la réalité augmentée, élargissant les possibilités d’interaction dans le monde virtuel

Malgré quelques défauts mineurs, le Pimax Crystal offre une expérience visuelle exceptionnelle. Cette exploration technique révèle la convergence de la clarté, de la technologie et du confort, positionnant le Pimax Crystal (au prix de 1999€) comme un casque à suivre dans le monde de la réalité virtuelle !

De nouvelles lunettes de réalité augmentée, les Air 2 Ultra de chez Xreal, au CES 2024 !

La start-up chinoise Xreal (anciennement Nreal) a dévoilé ses lunettes de réalité augmentée, les Xreal Air 2 Ultra, lors du CES 2024. Ces lunettes révolutionnaires, qui seront disponibles en mars, se distinguent par deux capteurs frontaux permettant un tracking 6DOF (c’est la capacité de détecter les mouvements dans l’espace en trois dimensions, ajoutant une dimension à la liberté de mouvement classique (haut/bas, gauche/droite, avant/arrière), le déplacement se veut libre), offrant une expérience immersive inégalée. Compatible avec les smartphones Galaxy S22 et S23, les Xreal Air 2 Ultra sont équipées d’écrans micro-OLED Sony, offrant une résolution de 1080p par œil avec un taux de rafraîchissement de 120 Hz en 2D et 90 Hz en 3D.

Design et poids

Les lunettes, au design élégant de lunettes de soleil, ne pèsent que 80 grammes grâce à leurs montures en titane. Dotées de petits haut-parleurs directionnels et de deux micros, elles offrent une expérience sonore immersive. Le verre des lunettes peut être obscurci pour une immersion accrue, avec trois niveaux d’ajustement disponibles.

Fonctionnalités

Les Xreal Air 2 Ultra nécessitent une connexion à un smartphone ou un ordinateur via un câble USB-C. La surcouche logicielle Nebula permet d’afficher des applications Android ou Windows sous forme de fenêtres virtuelles dans l’environnement. Les lunettes peuvent cartographier l’environnement en 3D, avec une analyse sémantique des surfaces. Les gestes des mains sont suivis pour une interaction intuitive.

Compatibilité et prix

Compatible avec les Samsung Galaxy S22 et S23, ainsi qu’avec les ordinateurs sous Windows ou MacOS, les Xreal Air 2 Ultra sont en précommande à 799 euros. Principalement destinées aux développeurs, elles promettent de créer la prochaine génération d’expériences de réalité mixte. Le kit de développement logiciel (NRSDK 2.2) sera disponible en mars. Cela permettra à nos développeurs de chez Audace Digital Learning de trouver une utilisation poussée à ces lunettes pour de futures formations novatrices !

Comparaison et autonomie, le défaut de ces lunettes

Bien que Xreal présente les Air 2 Ultra comme concurrentes à l’Apple Vision Pro, elles se distinguent par un champ de vision plus réduit et une technologie moins avancée. Leur autonomie, dépendante de la batterie de l’appareil hôte, offre environ trois heures de visionnage de film sur smartphone. Il faut tout de même garder en mémoire le prix de ces deux appareils, qui ajoute cette différence, 799€ contre environ 3200€ !

Croissance du marché de la réalité augmentée

Les lunettes de réalité augmentée, en plein essor en 2023, évoluent avec les Xreal Air 2 Ultra. Malgré quelques limites, ces lunettes anticipent une nouvelle ère de confort visuel et de fonctionnalités spatiales, stimulant l’expansion du marché de la réalité augmentée.

L’annonce des Xreal Air 2 Ultra représente une avancée significative dans le domaine de la réalité augmentée, offrant aux développeurs et aux utilisateurs une expérience immersive inédite. Bien que présentant quelques différences par rapport à l’Apple Vision Pro, ces lunettes ouvrent la voie à une nouvelle ère d’innovations visuelles. Avec des fonctionnalités prometteuses et un design élégant, elles démontrent le potentiel continu de croissance du marché de la réalité augmentée. A noter : BMW a mis en avant l’intégration de la réalité augmentée dans les voitures avec les lunettes Xreal Air 2. Des indications AR guident le conducteur, à l’aide de superposition d’instructions de navigation dans son champ de vision, d’avertissements de danger, offrant une démo convaincante de l’avenir de la conduite assistée par AR.